Découvrez les écotours de Kanchanatrek

À pieds, en vélo, en véhicule électrique, en kayak, en bateau, en radeau en bambou...

Kanchanaburi se déploie dans toute sa beauté spectaculaire par des paysages caractérisés par de nombreuses cascades, des grottes autrefois habitées par les hommes du néolithique, sept parcs nationaux et ses rivières et réservoirs.

Les occasions ne manquent pas de vivre dans la à bord de radeaux sur des rivières et des réservoirs éblouissants, et constituent le point d'orgue de vacances écologiques aux amoureux de la nature qui se délectent d'environnements et de plaisirs naturels quitte sacrifier au confort et au luxe.

Vous voulez découvrir ces sites exceptionnels dans le respect de la nature ? Contactez-nous cliquez ici !

<< | Électricité à Kanchanaburi | -scooter Zero 10X >>

Électricité à Kanchanaburi

Trottinette électrique et pollution

C'est assez évident : cest quand on ne roule pas que l'on pollue ! Oui, les émissions surviennent lors du repos de nos trottinettes. Le chargement de la batterie qui consomme de l’électricité a évidemment un coût environnemental. Tout comme envoyer un email, effectuer une recherche sur Google… et consulter ce site. Inutile de dramatiser. Tout ou presque pollue, mais certaines pratiques beaucoup plus que d’autres.

Et c'est là que l'on est dans le vert à Kanchanaburi : la totalité de l'électricité de la province est d'origine hydro-électrique. Le GIEC estime à quatre grammes équivalent CO2 par kilowattheure (4 g eqCO2 par KWh) produit : le meilleur bilan de toutes les énergies productrices d’électricité.
Faisons un petit calcul pour illustrer cela. Un parcours moyen de 60 km avec nos trottinettes (52 V, 18 Ah) consomme 1 kWh, soit 4 g d'eqCO2 pour 60 km, 0,07 g par km. À titre de comparaison, une voiture émet environ 140 g de CO2 par km. “Environ” car chacun ne roule pas avec le même carburant (diesel/essence), ni avec le même gabarit (on voit beaucoup de gros 4×4 avec une seule personne à bord…) On peut donc estimer qu’un voyage en trottinette motorisée “pollue” environ 2 000 fois moins qu’un voyage en voiture.

Oui mais ... La fabrication de la batterie : quel impact sur notre planète ? Nos trottinettes sont équipées de batteries de 18 Ah sous 52 V, soit un peu moins de 1 kWh. La production d’une batterie au lithium rejette entre 150 et 200 kg de CO2 par KwH de batterie. La fabrication de cette batterie rejette donc entre 150 et 200 kg de CO2. On peut avoir l’impression que cela fait beaucoup. Mais il ne faut pas perdre de vue qu’une fois ces émissions produites en sortie d’usine elles n’en produiront presque plus. Quelques grammes de CO2 par charge de sa batterie (4 g) s’ajouteront tout de même inévitablement à son impact environnemental, comme nous l’avons abordé plus haut. Pratiquement rien comparé à ce que déverse une voiture en kilos (voire tonnes…) de CO2 chaque année et un seul vol intercontinental ( 2 200 kg eqCO2 pour un aller-retour Paris - Bangkok) !
Cependant Kanchanatrek est conscient de ce qu’il se passe en amont, avant que la trottinette électrique soit opérationnelle. La production de lithium contenu dans la majorité des batteries en 2019 (ordinateurs, téléphones, voitures/vélos/trottinettes électriques) n’est pas sans danger pour l"environnement et engendre de la pollution. En attendant qu’une énergie la plus propre possible soit utilisable, il appartient à chacun de faire ses propres choix pour limiter (ou non) son impact environnemental.

Oui mais ... les trottinettes sont parfois acheminées ou rapatriées en voiture... Kanchanatrek vous informera du coût écologique et de la manière dont ils sont compensés.
Le problème du changement climatique global est actuellement rempli d'incertitudes. De plus, en Thaïlande, la superficie de terre disponible à potentialité agricole ou forestière est limitée. Par conséquent, toute tentative du secteur forestier visant à s'adapter aux effets potentiels du changement climatique ou à les atténuer devrait représenter une politique rationnelle indépendante du réchauffement prévu de la planète, et produire des bénéfices nets distincts de ceux qui finiraient par se manifester dans le contexte du changement climatique (par exemple, bois d'oeuvre, bois de feu, protection des bassins versants, produits non ligneux et utilisations non commerciales comme l'écotourisme et les activités récréatives). Les plantations forestières pour l'absorption du CO2 dans les zones où la couverture forestière est la végétation appropriée est souhaitable. Kanchanatrek soutient les organisations locales qui travaillent à la gestion et la protection des surfaces existantes de forêts naturelles et contribuent à l'intensification progressive des efforts de boisement ou de reboisement des sites appropriés, suivis par leur aménagement et leur protection.

Plantations dans le cadre de 'Pur Projet' Plantations dans le cadre de "Pur Projet"

Le barrage Si Nakharin - ศรีนครินทร์ est un barrage en remblai de cent quarante mètres de haut et de six cent dix mètres de long. Il contient un réservoir d'une capacité de 17,745 millions de mètres cubes. La centrale électrique du barrage a une puissance installée de 720 MW et contient trois turbines Francis de 120 mégawatts et deux turbines-pompes Francis de 180 MW. Les turbines-pompes servent à la capacité de stockage par pompage du barrage et produisent de l'électricité pendant les heures de pointe. Pendant les heures creuses, les turbines de pompage renvoient l'eau du réservoir inférieur dans le réservoir supérieur. Le barrage a été construit et est géré par l'autorité thaïlandaise de production d'électricité (EGAT).

Barrage Si Nakharin Barrage Si Nakharin

Le barrage Wachiralongkon - เขื่อนวชิราลงกรณ , appelé aussi le barrage Khao Laem - เขื่อน เขา แหลม est un barrage à enrochement en béton face dans district de Thong Pha Phum. Le barrage se trouve en face de la rivière Khwae Noi (rivière Kwai Noi) et a été renommé barrage Wachiralongkon en l'honneur du roi Wachiralongkon.le 13 juillet 2001. Le barrage de Wachiralongkon est le premier CFRD de Thaïlande et alimente en eau une centrale hydroélectrique de 300 MW composée de trois générateurs hydroélectriques de 100 MW. Le réservoir créé par le barrage a une capacité de stockage maximale de 8 860 millions de m3 inondant 388 km2. Le flux moyen dans le réservoir est d’environ 5 500 millions de m3 par an. Le barrage a été construit et est géré par l'autorité thaïlandaise de production d'électricité (EGAT).

Barrage Wachiralongkon Barrage Wachiralongkon
<< | Électricité à Kanchanaburi | -scooter Zero 10X >>

... en avant

Vous voulez découvrir ces sites exceptionnels dans le respect de la nature ? Contactez-nous cliquez ici !